Je lis aussi

Mes lectures



Derniers avis



06 septembre 2010

Lois the Witch and Other Stories

lois_the_witch

Lois the Witch
Elizabeth Gaskell
Penguin Classics (2008)
256 pages
En anglais
coeur_1of5 Lecture abandonnée

Lois the Witch est un receuil de nouvelles.

"Lois the witch"

Lois est une jeune orpheline anglaise qui part pour les Etats Unis dans la famille de son oncle qu'elle n'a jamais rencontré. Elle va se heurter aux nouveaux membres de sa famille dans un climat religieux omniprésent.

salem_witch_trial

Au niveau de l'écriture, j'ai trouvé que certaines phrases étaient lourdes, beaucoup de vocabulaire dont je ne me souvenais pas ou que je ne connaissais pas, du coup, même si j'ai bien compris l'essentiel, ça m'a un peu frustrée. Je crois que finalement, les auteurs du 19ème, ce n'est pas (ou plus) pour moi. Je n'ai pas trouvé le style accrocheur et j'ai eu un peu de peine à lire ces pauvres 100 pages. Au niveau de la narration, la façon dont l'histoire est racontée m'a parfois déroutée, comme si c'était un coup l'auteur qui nous racontait ce qui s'est passé il y a 200 ans et un coup Lois qui racontait ce qu'elle voyait ou vivait.

Au niveau de l'histoire, je n'ai pas été super emballée. A son arrivée à Salem, pas un moment je ne me suis imaginé que ça pouvait se finir autrement que ce qui va se passer pour Lois, du coup, je n'ai pas eu envie de dévorer les pages.
Alors pourquoi avoir choisi ce titre? En fait, avant de commencer, je pensais que ça pouvait être autre chose, avec une fin différente, une autre vision des choses. Mais avec le titre forcément, on se dit "Lois, ton destin est scellé". Par contre, je ne savais pas trop comment cela allait se passer vu que les enfants de la famille auraient tous pu avoir quelque chose contre elle.

Lire la suite...

Au niveau de l'ambiance, c'est vrai que la vie à cette époque, l'imprégnation religieuse, la montée de faux témoignages sont assez bien retranscrites. Je ne connaissais pas Elizabeth Gaskell, et je me demande si elle a voulu un peu pointer du doigt le fanatisme religieux de cette époque, et peut être l'approche de la religion de sa propre époque, sous couvert d'histoire vraie romancée.

"The Crooked Branch"

Un couple de paysans a un garçon unique qu'ils poussent dans les plus hautes sphères pour que son avenir soit plus glorieux et agréable que le leur. Ils recueillent une nièce, Bess, qui tombe amoureuse du jeune homme. Mais à trop vouloir gâter son enfant, on fini par le pourrir...

Une nouvelle avec beaucoup de dialogues, en vieil anglais en plus, yahou...Très difficile à suivre pour moi, j'ai sauté des lignes parfois! J'ai même trouvé la lecture limite pénible. Ca m'a donné l'impression d'être retournée à  la fac et du coup, le plaisir n'y était plus trop.

A nouveau un thème qui semble être cher à Elizabeth Gaskell : privilèges des garçons contre pauvre éducation des filles qui sont plutôt destinées à la maison. Je pense que ce qui me déplait un peu vient des thèmes abordés. Ca fait très critique sociale de l'époque et ça ne me parle pas vraiment. Même si je trouve important de ne pas oublier le chemin fait par les femmes pour s'affirmer et obtenir des hommes une égalité pour certains privilèges qui n'étaient réservés qu'à eux.

L'histoire est assez prévisible : héritier trop gâté qui tourne mal, personnage féminin encore naïve et vertueuse...
Comme pour Lois, c'était un peu cousu de fil blanc. Bess m'a paru trop gentillette, toutes ces jeunes femmes naïves, dévouées, vertueuses...pffff...pas que je préfère les guerrières mais j'avoue que j'ai envie de les secouer et du coup, je pense que ça ne me fait pas aimer leur perso.

J'aprouve Lili, avec qui j'ai fait cette lecture : "C'est cependant la seule nouvelle qui s'achève sur une note d'espoir (l'amour naissant entre John et Bessy). Pas assez pour essayer de justifier un intérêt quelconque, à part le don d' Elizabeth Gaskell pour restituer une époque et un lieu, et les faire vivre dans notre imagination en très peu de mots."

"The Poor Clare"

Une histoire de génération, de malédiction, de regrets...

Au niveau du langage employé, j'étais plus à l'aise que "The crooked branch", ça c'est sur! J'ai donc mieux apprécié ma lecture car je comprenais ce que je lisais et,je trouve que c'est la plus agréable à lire.

Au niveau de l'histoire, j'avoue que j'ai avancé plus vite car je voulais savoir. Savoir ce qui allait arriver à Bridget, savoir ce qui était arrivé à Mary, ce qui allait arriver à Lucy etc...Je me suis demandée qui était cette Clare, car pour moi, c'est un prénom irlandais ou le Comté de Clare en Irlande. Je ne savais pas que c'était un ordre religieux, alors du coup, je suis contente d'avoir appris quelque chose!! J'ai bien aimé les peronnages, cette fois, je m'y suis attachée. J'ai aussi bien aimé le petit zeste de fantastique, assez marqué avec le double de Lucy, ni trop, ni trop peu.

Et puis, j'ai eu une meilleure impression des religieux et de la religion, contrairement à Lois. Le père Bernard et l'oncle du narrateur ne sont pas de la même branche du catholicisme et pourtant, ils discutent et réfléchissent à la façon de venir en aide à Bridget et Lucy.

La fin est triste mais elle ne me laisse pas sur la faim comme souvent dans les nouvelles.

"The doom of the Griffiths"

Une malediction sur 7 générations : le fils tuera le père...

Tout s'annonçait bien, un niveau de langage pas trop dur, une malédiction...Mais je n'ai pas pu finir la nouvelle. Beaucoup de longeurs, cette histoire m'a endormie... Lili m'a raconté la fin et ça aurait peut être valu le coup car la façon dont frappe la malediction est plutôt inattendue. Mais non, je ne pouvais plus...

Conclusion : Je suis contente d'avoir découvert Elizabeth Gaskell mais je n'aime plus trop ce genre d'écriture. L'ambiance y était mais je n'ai vraiment pas réussi à accrocher ni à finir, dommage...

LECTURE COMMUNE AVEC LILI

Challenge Lire en V.O. chez Bladelor
5/6 (ou 12)
   
Challenge English Classics chez Karine
2/2
CHALLENGE FINI

Posté par Pink Canary - Avis de lecture - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Lois the Witch and Other Stories

    J'ai bien aimé découvrir Loïs grâce à toi et le lire ensemble.
    C'est vrai que c'était ardu par moments, on est tombées d'accord sur plein de choses, comme la dénonciation du fanatisme etc.
    La qualité de The Poor Clare et de The Doom of the Griffiths me ferait ajouter deux étoiles aux tiennes, quand même: ce ne sont pas des histoires qu'on lit et qu'on oublie aussi vite.

    Posté par Lili, 09 septembre 2010 à 13:51 | | Répondre
  • Je suis impressionnée par ta lecture car je suis fâchée avec la langue de Shakespeare. Même une vache espagnole s'en sort mieux que moi..

    Posté par fleurdusoleil, 11 septembre 2010 à 18:38 | | Répondre
Nouveau commentaire