Je lis aussi

Mes lectures



Derniers avis



28 novembre 2011

Running Wild

running_wild

Running Wild
J.G. Ballard
Arrow Books (1988)
112 pages
(En anglais)
coeur2of5 Lecture qui tombe à plat

Résumé : vous avez entre les mains le journal du docteur Richard Greville de Scotland Yard qui pris part à une enquête dans les années 80. Pangbourne Village, résidence chic et ultra sécurisée est le lieu d'une tragédie : les 32 adultes y résidants ont été massacrés et tous les enfants ont disparus.

Mon avis : très court, très dense mais j'ai finalement trouvé cette petite escapade à Pangbourne Village assez creuse.

Lire la suite...

Peut être est-ce la froideur assez technique avec laquelle sont décrites les scènes de crimes ou ce côté papier glacé de la famille parfaite dans une maison parfaite. En effet, lors des descriptions, je pensais à des maisons de poupées ou à des mises en scène Ikea sans âme avec ou sans leurs habitants. D'un autre côté ce détachement est nécessaire car la reconstitution est assez réaliste et on parle tout de même d'un massacre traité de façon assez réelle. La distance est mise et on peut s'approcher en tant que spectateur sans se faire trop mal.

Si ce n'est par jalousie (non : les membres des familles semblaient toutes êtres des personnalités appréciées), motif pécuniaire (non : pas de demande de rançon et pas de vol dans les maisons) ou pur sadisme (non :électrocution, arme blanche, armes à feu, écrasement...trop prémédité!), pourquoi s'en être pris à ces familles bien intégrées, quasi parfaites, aimantes, protectrices, ultra présentes et sécurisantes avec leurs enfants? On le comprend facilement et rapidement. Voilà pourquoi j'ai écrit "lecture qui tombe à plat" car il ne m'aura pas fallu 10 pages pour cerner le fin mot de l'histoire. Du coup, vu qu'on comprend assez rapidement ce qui s'est passé, on a tout le reste du livre pour y penser et ce demander ce qui va se passer ensuite.

Mais finalement, là ne réside pas vraiment l'intérêt (mineur pour moi) de cette histoire. La reflexion vient sur la nature du crime qui fait tout de même réfléchir. Vaste débat que celui de la violence psychologique et physique mais aussi de la banalisation de celle çi. Je pense que ce livre a pu choquer dans les années 80 mais que maintenant, il ne serait pas vu de la même façon et plus perçu comme un fait divers. Et quand j'y pense, ça me fait froid dans le dos...

Conclusion : Pas vraiment accroché. J'ai repéré d'autres ouvrages plus orientés fantastique de Ballard, j'essayerai de m'y pencher prochainement.

Challenge Lire en anglais chez Bladelor
4/12

luenvo

Posté par Pink Canary - Avis de lecture - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Running Wild

Nouveau commentaire