Je lis aussi

Mes lectures



Derniers avis



02 novembre 2011

Stuart Little

stuart
Stuart Little
E.B. White
HarperCollins (1974)
144 pages
(En anglais)
coeur1of5 Lecture briseuse de rêve !

Résumé : Le second enfant des Little est une souris. Qu'importe, leur petit Stuart semble être bien intégré à sa famille humaine.

Mon avis : Quelle déception!! Tout d'abord, je tiens à préciser qu'ayant vu les films, je pensais retrouver le même esprit et le même fond d'histoire. Mais non, pas du tout! Alors, ça ne m'aurait pas gênée en général mais là, je trouve que beaucoup d'éléments de l'histoire et l'écriture même desservent le livre au profit des films.

Lire la suite...

Tout d'abord, dans le livre, Stuart est l'enfant naturel des Little alors que dans le film, il est adopté. Bon, c'est un livre pour enfant, on ne remet pas en question le fait qu'une femme accouche d'une souris. Mais rien n'est dit là dessus. Stuart est né et est tout de suite très évolué et très sohistiqué. Pas de souris "bébé" donc. Il a même un petit complet cousu par sar mère.

5

Ensuite, la première partie du livre n'est qu'une succession de petites aventures indépendantes les unes des autres, sans fil conducteur et pas très intéressantes. Alors ok, c'est pas mal pour lire l'histoire du soir. Mais là, je me demandais où voulait en venir White. Et puis Stuart rencontre Margalo (j'adore ce petit nom!), une bien belle demoiselle oiseau qui fini par disparaitre de la maison des Little où elle avait trouvé refuge.

bird ok

La seconde partie du livre raconte donc le périple de Stuart pour la retrouver. Il semblait un peu épris de Margalo et veut savoir pourquoi elle a disparu. Il fait son baluchon et décide de partir à l'aventure...pour toujours...une souris ado fugeuse donc. Bof. Ca sent de plus en plus le roman d'apprentissage. Et là, rebelotte, succesion de situations et de rencontres sans suite tout au long du périple de Stuart. Et le pompom pour la fin : ça ne fini pas!! On ne sait pas si Stuart retrouve Margalo, si il va retourner chez lui, comment sa famille régi à sa disparition. Rien. Comme si White s'était lassé de son propre personnage et qu'il l'avait abandonné au bord d'une route de campagne.

stuart-and-small-girl-pg-119

Ensuite, au niveau des personnages, j'avoue que j'ai trouvé Stuart limite désagréable, parfois Monsieur -je-sais-tout, souvent inintéressant et certainement pas attendrissant! Même lorsqu'il rencontre une jeune fille aussi petite que lui, ce qui lui laisse entrevoir une perspective d'avenir, il m'est apparu maladroit, capricieux, geignard et tête à claques (oui, rien que ça!). Les autres personnages ne sont pas très présents donc difficile d'émettre un jugement.

Le seul petit plus : les jolies illustrations qui ponctuent le livre.

Conclusion : Déçue. Je ne lirai pas ce livre à mon fils mais je lui inventerai certainement une histoire de souris avec moults épisodes et rebondissements, comme l'avait fait ma mère avec moi ! Je lirai tout de même Charlotte's Web pour me faire un avis définitif sur l'auteur.

“Well,” said Stuart, “a misspelled word is an abomination in the sight of everyone.”

...donneur de leçons va!

Challenge Lire en anglais chez Bladelor
1/12

luenvo

Posté par Pink Canary - Avis de lecture - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Stuart Little

Nouveau commentaire